Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
08 Jan

Tellement bien toute seule

Publié par Cat

J'ai des tas de choses à dire.

Forcément, ça fait plusieurs jours que je n'ai pas pu écrire, et du coup.

ca s'accumule.

J'en viens même à faire une poésie simplette sur la neige.

tant mon besoin de m'exprimer est grand.

Tant les mots me viennent et jouent ensemble tout seuls.

Vous la voulez ? 

La voilà 

Ca y est.

Le fameux manteau blanc,

celui qu'on attends

depuis longtemps

a daigné

enfin

pointer

le bout de son nez

Tout blanc.

Neige d'antan

Neige d'enfants

Neige de parents

Pour petits et pour grands

On l'adore 

on l'abhorre

Elle, s'en fiche 

Elle tombe 

doucement

délicatement

des milliards de flocons

pour un beau tapis blanc

recouvrant

voitures

chemins et champs

Enchantant

au passage

toutes les âmes d'enfants.

*********************************

Voilà une petite poésie toute simple quia bien plu à ma petite fille.

C'est drôle la neige, ça a l'air simple comme ça, mais on sait, si on la regarde de près, comme elle est extraordinaire, avec ses flocons tous différents et si merveilleux.

Vous imaginez, si on les voyait,, ces cristaux, comme ils sont vraiment?

Notre émerveillement serait encore plus grand.

La neige me ravit.

Elle est comme une promesse de renouveau,

une page blanche, pour moi qui aime tant écrire.

J'ai tellement à vous dire.

Avoir sa mère, et ma mère c'est ma base, qui traverse une épreuve , c'en était une pour moi aussi.

Ce n'est pas terminé, mais je suis doublement épatée.

Par son comportement courageux et volontaire

et par les progrès de la médecine.

Fini les semaines de rééducation.

Maintenant, on marche.

tout de suite.

Un jour après l'opération.

Réparée, sa hanche, sa jambe,sa cicatrice impeccable, elle marche.

Reste le traumatisme.

Elle rêve d'hôpital.

elle me raconte, pour la xième fois, les nuits pénibles, les autres patients qui crient.

Les dérangements incessants.

Impossible de se reposer vraiment.

alors, elle a redoublé d'efforts pour pouvoir rentrer le plus vite possible.

Mais elle ne pouvait pas rester seule la nuit.

Alors, j'y suis allée.

Veiller sur elle, comme elle aurait veillé sur moi si c'était l'inverse.

C'est ma mère la première humaine importante dans ma vie.

Plus qu'importante.

vitale.

Je la vois vieillir, elle qui est resté entre deux âges si longtemps.

Je me rends compte qu'en apparence, elle est vieille.

Dans sa tête, par contre ça va très bien.

Je voudrais arrêter ce foutu temps.

Lui interdire de vieillir davantage.

Et surtout, surtout, li défendre absolument de mourir.

Sauf si elle devenait "tete".

La c'est clair, je lui ferais boire le bouillon de 11h...

Suivant sa volonté.

J'ai la même.

Ma soeur sait ce qu'il faut faire . si je suis en état de teteisation.

et vice-versa.

Mais bon je m'égare, ma mère est immortelle, elle nous enterrera, tous.

Je disais, elle est ncore traumatisée, il faudra un temps certain, pour qu'elle puisse

récupérer..

Ca l'a changé ce séjour.

En bien.

Ca m'a changé aussi.

Je prends conscience plus que jamais :

 il faut profiter de l'instant présent.

Tout ce que je dis aujourd'hui est dans le fonds très banal.

Simple.

La neige, la santé, l'amour ...

Mon adorable petite fille m'a donné un  coup de main.

Avec son tut petit coeur, déjà bien rempli,elle est restéauprès de son arrière grand-mère.

Je déteste les chaines, les copié-collé.

La chaine de la vie par contre....

4 générations de femmes qui se suivent et se soutiennent..

Dans la même journée.

Le même temps.

Ca donne du sens.

Commenter cet article

Archives

À propos

"Comment écrire sans offenser les Dieux ? En les ignorant , tout simplement" Yasmina Khadra