Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 Dec

La femme la plus importante du monde

Publié par Cat

4 heures du matin.

Elle se lève, un peu dans les vaps.

L'âge..85 ans.. les médicaments, pression, tension, douleurs diverses... et ces fichus travaux, dans la maison qui la réveille en sursaut dès 7h du mat...

Des travaux qui n'en finissent pas de faire du bruit et des dégâts.

Quand le plafond de la salle de bain s'est effondré, elle aurait pu y passer.

Alors, ça la fatigue, ça l'use, et le corps ne suis plus.

Elle tombe.

Mal.

Crac, la hanche cogne la première, épargnant la tête, mais se fissurant au passage.

La douleur est épouvantable intenable.

Elle ne sait pas que les voisins  du dessous l'ont entendu et se préparent déjà à monter.

Elle ne réfléchit pas.

Elle agit.

Elle se traine avec toute sa volonté de femme qui en a vu d'autres.

Elle rampe, millimètre par millimètre, au prix d'une souffrance déchirante pour atteindre le meuble ou repose son natel.

Un natel dont elle ne voulait pas, mais on a bien fait d'insister.

Elle tire son bras, comme pour l'allonger davantage.

Et l'atteint enfin.

Elle appelle ses voisins.

Dea voisins formidables, qui sont arrivés dans sa maison , il n'y a pas si longtemps et qui, dès le départ, ce sont soucié d'elle.

En échange, elle garde ler chat pendant les vacances, arrose les plantes.

Mais il faut encore ouvrir la porte.

Elle ne supporterait pas qu'on doive la défoncer.

Heureusement, elle ne saigne pas, sinon, elle serait encore capable de nettoyer avant qu'ils arrivent!

Mais là, elle se traine à nouveau,-

Le corridor n'est pas long.. en temps normal, mais avec une hanche qui achève de se fracturer, ç'est juste épouvantable.

Comme dans un de ces films d'horreur qu'elle déteste, elle doit repartir dans un nouveau calvaire.

Elle rampe,jusqu'à la porte,

Ma mère,  c'est Terminator.

Rien ne l'empêchera jamais d'avancer.

Alors n'essayez pas de m'arrêter non plus, parce que chez nous, même à terre, même cassé, on ne cessera jamais d'avancer.

Je suis si fière d'elle.

Ma mère que j'aime par-dessus tout, au point d'oublier son âge exact, parce que je refuse qu'elle vieillisse.

Je refuse qu'elle parte.

C'est absolument hors de question.

Mais ça tombe bien, parce qu'elle n'en a pas l'intention.

Une fois la porte ouverte, les voisins ont appelé ma soeur qui vit en face, de l'autre côté de la place, et l'ambulance.

La douleur s'intensifiait encore, mais elle restait consciente.

Une autre chose qui caractérise ma mère, c'est qu'elle connait tout le monde...

et ça n'a pas manqué, arrivée dans sa chambre d'hopital, elle à reconnu la dame qui la partageait.

Le matin venu, ma soeur m'a appelé.

Avant même de décrocher, j'ai senti que quelque chose ne jouait pas.

Encore plus quand j'ai reconnu la voix de ma soeur, qui ne m'apelle quasiment jamais.

J'ai eu peur, très peur.

Une peur active, retrospective.

Parce qu'au monde, la première personne que j'ai  aimé, celle qui m'a appris le sens de ce mot, c'est ma maman.

Ma petite maman chérie que j'aime.

Voilà son nom entier.

Je me suis habillé, bien coiffé, parce que je sais qu'elle préfère me voir ainsi.

Et j'y suis allée.

Je m'attendais un peu à ce qu'elle me dise que tout le monde était gentil, et que ça allait m'énerver.

Que je verrais sa souffrance, que ça serait dur.... et....

Pas du tout

En fait, c'est fou, mais c'est la vérité :  JE NE ME SOUVIENS PAS DE LA DERNIERE FOIS OU JE L'AI VU AUSSI BIEN.

Alors, vous me direz, c'est les médicaments.. et vous aurez raison.

Mais qu'est ce qu'elle à pris, pour être si lumineuse, détendue , avec toute sa tête.

En fait, je vais vous dire, moi : j'ai retrouvé ma maman.

Ma vraie maman, celle qui est pleine de tendresse, qui m'appelle "ma petite fille".

Je l'avais presque oubliée, à force de la voir, tout les jours, lassée par les travaux dans sa maison et autres difficultés de sa vie.

Alors, je ne sais pas ce que c'est, ce médicament miracle, qui m'a rendu ma maman.

Vous pensez bien que je vais me renseigner !!

J'aimerais remercier ses voisins.

Je l'ai déjà fait auparavent, mais je crois que ce qu'ils font en veillant sa ma ptite maman au quotidien, c'est assez rare.

C'est intelligent, c'est humain, dans ce que nous avons de beau et pur, quand nous sommes solidaires.

Merci à tout ceux qui ont posté des mots gentils sur mon comte Facebook, ça me touche beaucoup.

Merci à Morgane avec qui j'avais un shooting que j'ai du annulé, et qui à été très compréhensive et choue.

Bien sur j'aimerais aussi remercier les docteurs, les infirmières, les aides soignantes... quand je vois comme ils prennent bien soin de ma maman.

Quand je vois les progrès de la médecine, en particulier en ce qui concerne le traitement de la douleur, ça m'impressionne.

Matelas à eau, et médicament qui éteint la souffrance , sans diminuer les capacités intellectuelles,

Tableau  clair des soins et progrès ; on sait tout d'un seul regard .

Voilà, maintenant, vous aussi vous savez tout.

Je voulais ne parler, parce que, déjà, rien au monde n'est plus important que ma maman.

Pour raconter aussi, que de ce mal, j'ai vu sortir un bien.

Je me réjouie déjà de retourner la voir, demain.

Lundi, c'est l'opération.

J'ai un peu peur, parce qu'elle a du, une fois subir une narcose et au réveil, ça c'est mal passé.

J'espère de tout mon coeur qu'ils ont aussi fait des progrès sur ce point là.

La peur à peine passée, voilà qu'elle s'installe à nouveau.

Me rendant plus consciente sur l'importance de chaque instant passé avec ceux que nous aimons.

PS J'en profite pour adresser mes meilleures pensées a ceux de vous qui ont un proche à l'hopital.

Commenter cet article

roger meier 11/12/2016 20:20

Pensées....

cat de Bienne 12/12/2016 13:16

merci Roger. merci Michelle

michelle laramicelle 11/12/2016 19:40

:)

Archives

À propos

"Comment écrire sans offenser les Dieux ? En les ignorant , tout simplement" Yasmina Khadra