Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 Dec

Bilan intermédiare

Publié par Cat

La fin d'année c'est le temps du bilan,

Je vais faire le mien,

Je crois que chaque épreuve nous prépare à la suivante.

Celles que j'ai vécu en 2016 me préparent pour cette année.

Je ne ressent plus du tout l'envie de me mettre en couple,

Et encore moins de me mettre à disposition de qui que ce soit, pour quoi que ce soit.

Je dois me reconstruire.

J'ai déjà commencé, mais ça prendra du temps.

Je ne sais pas si quelqu'un d'autre que moi se doute à quel point j'ai été détruite.

J'aurais pu tout perdre.

C'est un miracle que j'ai pu tenir le coup.

Ca vient du fait que je suis extrêmement courageuse.

C'est un fait.

Ca n'empêche pas que je me suis magistralement plantée.

Ca n'a rien à voir.

Se planter, se faire abuser, ça peut arriver à tout le monde.

Dans mon cas, c'est une erreur qui aurait pu me couter la vie, si justement je n'avais pas été aussi forte.

Et c'est là que tout devient contradictoire : je suis forte, mais quasi détruite.

Et c'est cette force qui va m'aider à rebatir le vieux chalet, plus beau qu'avant.

Mais il y a du boulot.

Un sacré boulot.

Quand je le vois, je me ne sais pas par ou commencer, tant il y a à faire.

J'ai failli perdre tout ce qui compte pour moi, mes amis, mon travail.

Heureusement tout ce que j'ai construit pendant ces dernières années avait de bonnes fondations.

Ca ne sera pas à refaire.

Mais tout le reste si, par contre.

.

Quand on est malade ou accidenté, que l'on sait ce que l'on a, alors on peut se concentrer dessus pour guérir.

Lorsque c'est tout ce qui vous constitue qui est mis en cause, alors, c'est comme si vous êtiez suspendu au-dessus du vide.

Les mains accrochées aux planches d'un vieux pont vacillant, que personne ne peut franchir pour vous aider sans risquer de vous faire tomber.

C'est une image, mais c'est ainsi que je me sens.

Commenter cet article

Archives

À propos

"Comment écrire sans offenser les Dieux ? En les ignorant , tout simplement" Yasmina Khadra