Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Nov

Hémoglobines (âmes sensible s'abstenir) Walking Dead suite

Publié par Cat

Cet article ne contient pas de spoiler sur la série Walking Dead..

Nous les femmes, le sang, on connait.

Une fois par mois dans le meilleur des cas.

On perds notre sang dans l'indifférence , voir le dégout général.

D'ailleurs, d'après la publicité, c'est tellement honteux, qu'il n'est jamais représenté sous sa vraie couleur rouge.

Non, pour Vania et les autres O.B.. notre sang est bleu.

Bleu clair, même.

Comme les besoins des enfants dans leurs Pampers..., le même bleu.

Ca rends les choses aussi irréelle qu'un sexe de Barbie, carré et dépourvu du moindre début d'orifice.

Bref, tout ça doit rester caché,

Qu'on saigne en silence.

Quand aux autres effets secondaires... on en fait un gros package qu'on réduit encore  avec une sorte de dédain tout sauf compatissant.

"Elle est de mauvais poil?" elle doit avoir ses règles.

Mais bien sur qu'on est mal !  Il y a de quoi !

Notre organisme va expulser des chutes du Niagara de sang pour certaines, qq goutelettes pour d'autres, pendant des jours, voir semaines, parce que c'est très différent d'une femme à l'autre,

certaines chanceuses s'en apperçoivent à peine.

D'autres pourraient rester couchée, au moins les trois premier jours.

Tellement elle sont affaiblie par les pertes et atteintes par les symptômes, comme le mal de crane,

Les crampes d'utérus, ça vous plie en deux dans une douleur fulgurante, un peu comme des coliques. en plus localisées..

Alors c'est vrai, Le fer contenu dans le sang s'oxyde à l'air et ça ne sent pas la rose.

On s'emploie à diminuer tout ces effets par tout les moyens possibles.

Mais on peut faire tout ce qu'on veut, ça nous fatigue, 4a agit sur notre humeur, parce que c'est injuste, tellement injuste .

Calimero ? Non, lui c'est un mâle.

Il n'aura jamais la peau qui se modifie au point que chaque bouton s'amplifie.

Il se saura pas ce qu'est le stress de se retrouver trempée, au mauvais moment avec rien d'autre que du papier de toilette pour étouffer le crime.

Que celles qui n'ont pas autant d'inconvénients soient heureuses.

Pour les autres, qui doivent se ballader avec un attirail de guerre , on pourrait avoir, au minimum un peu de compassion.

Depuis que je suis une vraie femme et que j'en parle, je me rends compte qu'il y en a, plus qu'on pourrait le croire, pour qui , avor leur régles se rapproche du parcours du combattant.

Ce sont les seules qui peuvent comprendre à quel point c'est pénible.

Mais curieusement, ce ne sont pas elles qui se plaignent le plus.

Au contraire.

Elles sont devenu si fortes à force d'avoir pris l'habitude de souffrir, qu'elles l'accepte.

Ou alors,elles utilisent les grnds moyens.

Qui sont presques tous contre-nature, et qui ont aussi deseffets secondaires.

Bref...j'adore être une femme sauf dans ces moments là.

J'aimerais plus de soutien, moins de honte, plus de compassion.

La société, tant qu'elle continuera de faire croire que nos pertes sont bleu ciel et qu'on peut faire du jet-ski quand même quand on les a....ne pourra pas se prétendre évoluée.

L'évolution, c'est aussi l'acceptation de la vérité.

Une vérité qui concerne tout le monde, puisque c'est par là que passe la continuité de l'espèce.

Bon Dieu! les enfants ne sont pas encore tous conçu en laboratoire!

Mais dans nos matrices.

Donc c'est propre.-

C'est respectable.

On mériterait des médailles.

Des aliments adaptés.

Des subventions.

Des endoits pour se reposer, .du matériel pour se changer.

Je pense à Hillary, si elle devient Présidente...

Et je pousse un cri d'horreur en me rendant comte que c'est ce guignol de Trump qui est élu.

Les américains sont fous...

Et tout ce que je viens d'écrire n'est pas près de changer.

Une fois par mois, nousserons toujours des sortes de zombies obligées de bouger quand même pour trouver à manger  et decacher nos symptômes por ne pas inspirer le dégout..

J'aimerais tellement trouver qq chose de positif pour finir cet article.

La mine réjouie de l'autre abruti ?

La consternation mondiale ?

 

 

J'ai de la peine à trouver quelque chose.

Alors je me raccroche à ce que j'ai de plus beau, dans ma vie.

Si vous me connaissez vous savez qui c'est, mais écrire son nom près de celui du nouveaux président des états.unis ?

Non. la j'aurais vraiment l'impression de la salir.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

"Comment écrire sans offenser les Dieux ? En les ignorant , tout simplement" Yasmina Khadra